ailanthus altissima 1ailanthus altissima 2ailanthus altissima 3

CATEGORIE : Arbres

NOM COMMUN : Ailante ; Faux vernis du Japon ; Vernis du Japon ; Frêne puant

NOM LATIN : Ailanthus altissima

FAMILLE : Simarubacées

HAUTEUR : De 20 à 25 mètres. Etalement de 10 à 12 mètres.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : En juillet ou août, les sujets mâles produisent de grandes inflorescences. Grappes jaunes verdâtres, qui dégagent une odeur désagréable faisant songer à l’urine de chat. A l’issue de la floraison, apparaissent des fruits rougeâtres (Samares) qui restent sur l’arbre une grande partie de l’hiver.

EXPOSITION : Soleil ou mi-ombre.

DESCRIPTION : Arbre dioïque, à la forme arrondie, à la croissance très rapide (4 mètres par an), s’adaptant à tous type de sols, même très pauvres. Longues feuilles, 50 à 60 centimètres, vert foncé, composées, pouvant atteindre des dimensions impressionnantes jusqu'à 1 mètre et même davantage dans le cas de drageons (jusqu'à 1,67 m à Berlin selon Kowarik, 2007). Elles sont odorantes et décoratives. Très bonne rusticité jusqu'à -20°C.

ENTRETIEN : Au départ de la végétation, supprimez les branches mortes ou se croisant afin de maintenir un beau port. En cours de saison, l’Ailanthus altissima produit beaucoup de rejets, ce qui le rend particulièrement envahissant…supprimez les.

MULTIPLICATION : Par prélèvement de drageons ou semis.

MALADIE : Très peu de maladie connue omis le verticillium Dahloe (En été, les feuilles jaunissent, flétrissent et tombent prématurément).

CONSEILS : Utilisation dans les grands jardins, parcs ainsi que pour la retenue des terres dans les talus. En effet, en terrain favorable l’Ailante peut développer latéralement ses racines jusqu'à 45 mètres (Source Kowarik, 2007) et peut occasionner des dégâts aux routes et aux fondations. Attention ! L’écorce et les feuilles de l’Ailante pouvant provoquer des irritations allergiques, il est préférable d'effectuer les manipulations avec des gants et de brûler les débris végétaux et non de les composter.