gleditsia triacanthos elegantissima 1gleditsia triacanthos elegantissima 2gleditsia triacanthos elegantissima 3

CATEGORIE : Arbres

NOM COMMUN : Gleditsia ; Févier ; Févier d’Amérique

NOM LATIN : Gleditsia triacanthos ‘Elegantissima’

FAMILLE : Fabacées

HAUTEUR : De 4 à 5 mètres. Etalement de 3 à 4 mètres.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : Toutes petites fleurs de couleurs vertes en grappes, insignifiantes, en juin ou juillet selon la région. Apparition à l’automne de grandes gousses brunes et plates de 25 à 40cm de long.

EXPOSITION : Soleil ou mi-ombre

DESCRIPTION : Très bel arbre d’ombrage au port arrondi et compact, à croissance lente et extrêmement rustique. Résiste jusqu'à –30°C. Magnifique feuillage dense qui rappelle celui des fougères, en raison de sa finesse. Vert clair, brillant, prenant une teinte jaune d’or à l’automne. Ses rameaux sont pourvus de redoutables épines à trois pointes. On dit que la couronne du christ, sur son chemin de croix, en était faîte. Le Gleditsia triacanthos ‘Elegantissima’ supporte bien la pollution et la sécheresse.

ENTRETIEN : Le Févier d’Amérique supporte tout type de sols, même très calcaires. Evitez les expositions venteuses, car ses rameaux sont très cassants. Il accepte très bien la taille, toutefois on se limitera à la suppression des branches mortes et celles qui se croisent, afin de maintenir un port esthétique.

MULTIPLICATION : S’effectue facilement par semis à l’automne, mais il est plutôt conseillé de se procurer un plant en pépinière dont les variétés ont été greffées pour ne pas avoir d’épines.

MALADIE : Pas de maladie particulière.

CONSEILS : Ce bel arbre d’ombrage est utilisé en isolé ou en association avec d’autres arbres de même volume dans un parc ou jardin. Leur introduction en Europe remonte aux alentours des années 1700. Les variétés produites actuellement sont obtenues par greffage et sont, pour la plupart, inermes (voir lexique). Les gousses du Gleditsia triacanthos sont utilisées de différentes manières :

  • Fraiches en tant qu’aliment pour le bétail.
  • En guise de colorants utilisés dans l’industrie.
  • Extraction de la pulpe qui est employée dans le traitement de certaines maladies pulmonaires.