Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

L’emballage des mottes peut se présenter sous différents aspects, soit une tontine en paille de seigle, un cerclage en grillage, un panier plastique ajouré ou en conteneur en matière plastique. La plantation des végétaux en mottes demande autant de soin que la plantation de végétaux à racines nues, il suffit de suivre ces quelques règles simples :

Il ne faut pas détériorer les mottes, ni la rogner, ni la briser, ce qui réduirai la reprise de 80%. Si la motte est trop sèche, la tremper dans l’eau avec son emballage durant ¼ heure.

plantation 17Préparation de la motte

  • 1. En tontine

Avant toute chose, placez votre végétal à proximité du trou de plantation. Cette opération évite une fois que la protection est enlevée (Cerclage, tontine, panier ajouré ou conteneur) de manipuler inutilement la motte au risque de l’effritée. Rabattre la paille de seigle autour de la motte et placez-la dans le trou de plantation.

  • 2. En motte grillagée ou cerclée

Dans le cas d’une motte cerclée, placez celle-ci à proximité du trou de plantation et découpez à l’aide d’une pince coupante les mailles du grillage, ôtez-le et placez délicatement votre végétal dans le trou de plantation.plantation 16

  • 3. En panier ajouré

Pour le panier ajouré, comme pour les précédents exemples, placez votre végétal à proximité du trou de plantation. Souvent les racines traversent le panier ajouré, découpez celui-ci à l’aide d’un sécateur, en prenant soin de ne pas couper les racines ou faîtes plusieurs entailles le long du panier à l’aide d’un sécateur ou d’une serpette afin que les racines puissent se développées normalement.

  • 4. En conteneur

Retirez le conteneur (Le fait d’avoir fait tremper votre arbuste facilitera grandement de dépotage). Inclinez le conteneur, saisissez l’arbuste par la base du tronc et tirez. Dans l’hypothèse ou les racines débordent par les orifices à la base du conteneur, gênant le dépotage, coupez-les ou découpez le conteneur à l’aide d’un sécateur. Une fois votre conteneur retiré et que vous voyez que les racines forment ce que l’on appelle un “Chignon racinaire“ (longues racines tournant sur elles mêmes au fond du pot), coupez les à l’aide d’un sécateur afin d’aérer le système racinaire et de permettre un développement correcte et éviter ainsi l’auto-étranglement.

plantation 19

Plantation proprement dite

Commencez par reboucher votre trou de plantation, afin de compenser le manque de terre. Placez votre végétal dans le trou de plantation et orientez celui-ci de façon que le côté le plus esthétique soit vu. Mettez un bâton en travers, ce qui permettra de positionner le végétal au bon niveau (Le collet doit se situer au dessus du trou de plantation). Il faut compter en moyenne 10% de tassement (ex : Pour un trou de 0,80 m, la terre se tassera de 8 cm.

Continuez le rebouchage tout autour de la motte. Lorsque vous aurez rempli la moitié, vous pouvez incorporer un engrais organique à libération lente (Ex : Corne torréfiée), qui ne brûlera pas les radicelles. Terminez le remplissage. Tassez fermement au talon tout autour de la motte, tuteurez si besoin, le végétal doit se situer entre le tuteur et le vent dominant.plantation 18

Attention ! Concernant le tuteur, il doit être enfoncé dans le sol ferme en dehors du trou de plantation, en aucun cas, il ne devra être placé verticalement près du végétal sous peine de briser la motte. Fixer le végétal au tuteur à l’aide d’un collier au 2/3 de sa hauteur. Dans le cas d’un arbre de plus de 2 mètres, le tuteur sera remplacé par 3 haubans ou 3 tuteurs disposés à 120°.

Faites une cuvette d’arrosage d’un diamètre légèrement inférieur au diamètre de l’ensemble des racines, bien pratique et qui évite la perte d’eau.

plantation 20

A l’issue de la plantation, même s’il pleut, procédez à l’arrosage avec 30 à 40 litres d’eau par pied. Cette opération à pour but de chasser l'oxygène retenue entre les mottes de terre et ainsi de limiter le risque de pourriture des racines (Oxygène + Humidité = POURRITURE). Si vous terminez de planter en fin de journée et que le risque de gelée est important, n’arrosez que le lendemain dans la matinée.plantation 15

Conseils

Prenez le temps de déterminer votre choix d’arbres ou d’arbustes que vous souhaitez planter. N’hésitez pas à consulter plusieurs pépiniéristes et demandez leurs des conseils (deux avis valent mieux qu’un).

Vérifiez la première année de la plantation, si les végétaux ne souffrent pas de la sécheresse. Vérifiez périodiquement si les liens sont toujours bien fixés au tuteur.

Vous pouvez également, pour limiter la prolifération des mauvaises herbes et éviter le dessèchement du sol ou tout simplement par pur esthétisme, épandre un paillis naturel (Brf, fibre de coco, lin, écorce de pin, coques de cacao etc.) au pied de votre plantation.

Ne jamais effectuer d’arrosage ou de plantation durant une période de gel ou de chute de neige.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir