acer palmatum aconitifolium 1acer palmatum aconitifolium 2acer palmatum aconitifolium 3

CATEGORIE : Plantes terre de bruyère

NOM COMMUN : Erable du Japon 'Aconi' ; Erable du Japon à feuilles d’Aconit ; Erable du Japon 'Filicifolium'

NOM LATIN : Acer japonicum 'Aconitifolium' ; Acer japonicum 'Filicifolium' ; Acer japonicum 'Laciniatum'

FAMILLE : Acéracées

HAUTEUR : De 4 à 5 mètres. Etalement de 2,50 à 3 mètres.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : En avril / mai. Apparition, avant la feuillaison, de petites fleurs en corymbes rouges très décoratives. Comme la plupart des érables, une production de disamares rougeâtres, apparaît à partir du mois d’août. Celles-ci restent sur l’arbre une bonne partie de l’hiver.

EXPOSITION : Mi-ombre.

DESCRIPTION : Petit érable touffu, au port arrondi et aux feuilles profondément lobées qui ressemblent étrangement aux feuilles de l’Aconit napel (Aconitum napellus), qui est l’une des plantes la plus toxiques de notre flore. Le feuillage de l’Acer japonicum 'Aconitifolium' prend une teinte vert tendre au printemps, vert foncé durant la période estivale et offre une magnifique coloration automnale orange puis pourpre. Très bonne rusticité jusqu'à -20°C.

ENTRETIEN : Afin d’obtenir une bonne végétation, il nécessite un sol frais, acide et dépourvu de calcaire, sauf pour quelques régions de l’ouest de la France. Attention ! Dans le cas d’une exposition trop ensoleillée, les feuilles prennent une teinte brune sur les bords. L’enracinement de ces végétaux est faible, une épaisseur de 50 à 60 centimètres de véritable terre de bruyère (pH inférieur à 7) ou d’un mélange de terreau et de terre de bruyère, leurs convient parfaitement. Pas de taille particulière, sauf si l’on désire supprimer une branche mal placée ou morte, dans ce cas attendre le départ de la végétation. Durant les fortes chaleurs, surveillez l’arrosage. Evitez surtout la terre “dite de bruyère”, moins chère et de très, très mauvaise qualité, privilégiez la véritable “terre de bruyère”, idéale pour ce type de plante.

MULTIPLICATION : Multiplication essentiellement par greffage.

MALADIE : Durant un été chaud et sec, manque d’humidité au niveau du sol, fort risque d’apparition d’araignées rouges. Les érables du Japon sont également sujets à la “verticilliose”, un champignon provoquant le dessèchement rapide de certaines branches. A l’heure actuelle, il n’y a pas de remède miracle, les produits anticryptogamiques sont sans effet, seule la suppression de la branche incriminée peut limiter la propagation du champignon.

CONSEILS : Utilisation en isolé sur une pelouse ombragée par de grands arbres ou dans un sous bois en association avec des rhododendrons, camélias, azalées etc.