hydrangea arborescens annabelle 1hydrangea arborescens annabelle 2hydrangea arborescens annabelle 3

CATEGORIE : Plantes de terre de bruyère

NOM COMMUN : Hortensia annabelle ; Hortensia arborescent ; Hortensia de Virginie ; Hydrangée arborescente

NOM LATIN : Hydrangea arborescens ‘Annabelle’

FAMILLE : Hydrangéacées

HAUTEUR : De 1 à 1,50 mètre. Etalement 1 à 1,30 mètre.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : Cet hortensia est tout simplement magnifique par sa floraison spectaculaire qui débute en général au mois de juin et se termine au mois d’août. Ses énormes inflorescences en corymbe blanc crème de 20 à 30 centimètres de diamètre font penser aux fleurs du viburnum opulus ‘stérile’ mais en version géante.

EXPOSITION : Mi-ombre (préférentielle nord-ouest).

DESCRIPTION : Très bel arbuste ramifié, au port arrondi, très rustique, aux branches dressées, qui donnent à l’hortensia de virginie une belle allure. Ses feuilles vert pâles sont caduques et ses fleurs sphériques fleurissent sur le bois de l’année. Résiste jusqu'à -25°C.

ENTRETIEN : L’hydrangea arborescens ‘annabelle’ est de culture facile et supporte très bien la taille. Celle-ci consiste, à l’issue de la floraison, à la suppression des inflorescences fanées et au printemps à rabattre les plus vieux rameaux à 20 centimètres du sol. Dans le cas ou vous n’effectuez pas de taille, vous risquez fort d’obtenir des fleurs beaucoup plus petites. L’hydrangée arborescente redoute les excès de calcaire, mais tolère les conditions de sol normales, sa prédilection étant une terre légèrement acide, humifère et bien drainé mais en aucun cas il ne doit être cultivé en terre de bruyère pure, beaucoup trop pauvre en éléments nutritifs. Il supporte également les expositions ensoleillées (en aucun cas adossé à un mur), à la seule condition d’utiliser un goutte à goutte ou un arroseur similaire pour satisfaire ses exigences en arrosage durant les périodes chaudes.

MULTIPLICATION : Principalement par bouturage au mois d’août.

MALADIE : Les principaux ennemis de l'hortensia sont les cochenilles, l'ascochyta (taches noires sur les feuilles), l'oïdium (poudre blanche sur les feuilles qui provoque dans un premier temps la déformation, puis la chute de celles-ci et enfin le botrytis (pourriture grise sur les tiges et le feuillage).

CONSEILS : Utilisation en isolé, massifs, bacs pour terrasse ou à l’ombre des grands arbres. Procédez à un apport d’engrais au mois d’avril et à la fin du mois de septembre. Les jeunes sujets plantés depuis moins d'un an, sont sensibles aux gelées, un voile de protection est vivement conseillé.