clematis_montana_rubens_1clematis_montana_rubens_2clematis_montana_rubens_3

CATEGORIE : Plantes grimpantes

NOM COMMUN : Clématite des montagnes ; Clématite anémone ; Clématite 'Rubens'

NOM LATIN : Clematis montana ‘Rubens’

FAMILLE : Renonculacées

GROUPE : 1

HAUTEUR : De 5 à 6 mètres. Etalement 2 à 3 mètres.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : Abondante floraison de fleurs roses, au mois de mai, de 5 centimètres de diamètre, sur les pousses de l’année précédente émanant un léger parfum de vanille.

EXPOSITION : Soleil ou mi-ombre.

DESCRIPTION : Plante grimpante, vigoureuse et rustique (-20°C), feuillage pourpre aux jeunes rameaux rougeâtres.

ENTRETIEN : La plantation s’effectue principalement de mars à avril, dans un sol léger, fertile et perméable, la tête doit être au soleil et le pied toujours à l’ombre, en inclinant la motte vers le support. N’oubliez pas d’enterrer la tige d’environ 10 cm, pour permettre la production de nouvelles racines et pousses. Il est impératif de protéger le pied avec une ardoise, une tuile ou tout simplement avec une autre plante basse au feuillage persistant. Aucune clématite ne grimpe naturellement on dit qu’elles sont volubiles. C'est-à-dire que ses tiges sont trop fragiles pour grimper sans aide, mais par contre s’enroule sur un support voisin d’où la nécessité de prévoir un treillage, grillage, support végétal, etc.). Les clématites redoutent les arrosages excessifs, aussi il est conseillé de ne pas arroser directement sur le pied, mais à une distance d’environ 40 centimètres. Tous les ans, au départ de la végétation et un mois et demi après, incorporez un engrais complet au pied de la plante. Il faudra cependant veiller à ne pas laisser envahir les gouttières et toitures, la taille étant alors difficile. Les feuilles mortes des espèces caduques peuvent par ailleurs boucher les tuyaux d’écoulement.

Concernant les clématites du groupe 1, la taille n’est pas obligatoire, seule une taille légère d’entretien peut être effectuée. Celle-ci consiste seulement, à l’issue de la floraison à supprimer les branches mortes, faibles ou mal placées, permettant ainsi la formation de nouvelles pousses pour la saison prochaine. Ne rabattez des rameaux que ci cela est vraiment nécessaire.

MULTIPLICATION : Marcottage au printemps ou bouturage fin juin.

MALADIE : Apparition de pucerons de temps à autre. Les arrosages excessifs sont à proscrire au risque de voir se développer des maladies cryptogamiques. Evitez d’arroser directement sur le pied mais à une distance d’environ 40 centimètres. Attention également aux limaces et gastéropodes qui raffolent des jeunes pousses bien tendres au début du printemps.

CONSEILS : Utilisation le long d’un mur ou sur une pergola, à l’aide d’un support. Les marier de préférence avec un rosier grimpant ou un arbuste en guise de soutien, cela donnera une touche de fantaisie à votre jardin. Culture facile en bacs.