clematis picardy 1clematis picardy 2

CATEGORIE : Plantes grimpantes

NOM COMMUN : Clématite 'Picardy'

NOM LATIN : Clematis 'Picardy' ™ evipo024(N)

FAMILLE : Renonculacées

GROUPE : 2

HAUTEUR : De 1 à 1,50 mètre. Etalement 1 à 1,20 mètre.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : Très belles fleurs rouge pourpre de 10 à 12 centimètres de diamètre, marquée en son centre par une ligne centrale rouge plus foncée. Elle fleurie du mois de mai au mois de juin avec possibilité d’une deuxième floraison moins importante au mois de septembre.

EXPOSITION : Soleil ou mi-ombre.

DESCRIPTION : Plante grimpante, vigoureuse et moyennement rustique (-15°C). Cette variété au port très compact, au feuillage vert foncé, est pourvue de vrilles comme toutes les clématites, qui leur permettent ainsi de grimper sur un support.

ENTRETIEN : La plantation s’effectue principalement de mars à avril, dans un sol léger, fertile et perméable, la tête doit être au soleil et le pied toujours à l’ombre, en inclinant la motte vers le support. N’oubliez pas d’enterrer la tige d’environ 10 cm, pour permettre la production de nouvelles racines et pousses. Il est impératif de protéger le pied avec une ardoise, une tuile ou tout simplement avec une autre plante basse au feuillage persistant. Aucune clématite ne grimpe naturellement on dit qu’elles sont volubiles. C'est-à-dire que ses tiges sont trop fragiles pour grimper sans aide, mais par contre s’enroule sur un support voisin d’où la nécessité de prévoir un treillage, grillage, support végétal, etc.). Les clématites redoutent les arrosages excessifs, aussi il est conseillé de ne pas arroser directement sur le pied, mais à une distance d’environ 40 centimètres. Tous les ans, au départ de la végétation et un mois et demi après, incorporez un engrais complet au pied de la plante. Il faudra cependant veiller à ne pas laisser envahir les gouttières et toitures, la taille étant alors difficile. Les feuilles mortes des espèces caduques peuvent par ailleurs boucher les tuyaux d’écoulement.

La taille des clématites de ce groupe est la plus délicate, elle s’opère en deux phases. La première s’effectue en mars ou au début avril selon le climat et il faut supprimer les branches desséchées, les fleurs se formant sur les pousses de l’année précédente. Comme ces variétés refleurissent à l’automne, la deuxième phase consiste à retirer, à l’issue de la première floraison, les rameaux faibles ainsi que les fleurs fanées.

MULTIPLICATION : Marcottage au printemps ou bouturage fin juin.

MALADIE : Apparition de pucerons de temps à autre. Attention également aux limaces et gastéropodes qui raffolent des jeunes pousses bien tendres au début du printemps.

Il peut arriver, qu’en pleine végétation, juste avant ou pendant la floraison, votre clématite soit victime d’un dépérissement brutal sans raison apparente. La cause ? Le flétrissement… maladie qui est propre à la clématite dû à un champignon l’Ascichyta clematidae qui s’attaque au collet de la plante. L’apparition de celui-ci provient bien souvent d’un excès d’eau d’où la nécessité d’arroser à une distance de 40 centimètres du pied de la clématite.

Pour endiguer ce phénomène, une seule solution : Ne plus arroser, coupez la ou les branches en dessous de la nécrose, qui dans la plupart des cas se situe quelques centimètres sous la surface du sol. Enlevez une partie de la terre autour du pied de la plante et remplacez par du terreau sain.

CONSEILS : Utilisation le long d’un mur ou sur une pergola, à l’aide d’un support. Les marier de préférence avec un rosier grimpant ou un arbuste en guise de soutien, cela donnera une touche de fantaisie à votre jardin. Culture facile en bacs.