helleborus nigercors pirouette 1helleborus nigercors pirouette 2helleborus nigercors pirouette 3helleborus nigercors pirouette 4

CATEGORIE : Plantes Vivaces

NOM COMMUN : Rose de Noël ‛pirouette’ ; Hellébore ‛pirouette’ ; Rose de carême ‛pirouette’

NOM LATIN : Helleborus x nigercors ‛pirouette’

FAMILLE : Renonculacées

HAUTEUR : De 30 à 40 cm. Etalement de 30 à 40 cm.

TYPE FEUILLAGE : Persistant

FLORAISON : Fleurie de janvier à mai, l’helleborus x nigercors ‛pirouette’ arbore des fleurs à 5 pétales, teintées vieux rose contrastant joliment avec le feuillage.

EXPOSITION : La rose de Noël ‛pirouette’ s’accommode facilement à l’ombre ou à la mi-ombre, toutefois éviter les expositions ventées.

DESCRIPTION : Plante vivace au feuillage vert foncé, très vigoureuse, port érigé et compact. Hyride de l'helleborus Niger et de l'helleborus Corsicus, cette obtention se caractérise par l'extraordinaire palette de couleurs de ces fleurs délicatement ourlées de rose, allant du blanc au vert en passant par toutes les teintes de mauves. Comme beaucoup d’espèces et variétés d’hellébores, elles peuvent affrontées des températures allant jusqu'à -25°C.

ENTRETIEN : Elles affectionnent les sols neutres, riches en humus et bien drainés avec un emplacement idéal se situant en majorité sous des arbustes à feuillage caduc. Si vous devez déplacer vos Hellébores, effectuez cette opération après la floraison au risque qu’elles ne fleurissent pas l’année suivante. Au printemps, coupez au raz du sol les vieilles feuilles qui auraient résisté à l’hiver.

MULTIPLICATION : Par semis, sachant qu’il vous faudra attendre entre 2 et 3 ans avant la première floraison, sinon procédez à une division de touffe tous les 3 ou 4 ans.

MALADIES / PARASITES : Les plus courants sur les Hellébores sont les pucerons, escargots et les taches noires.

CONSEILS : A l’automne, faites un apport de compost. Utilisation en bordure, couvre sol, massif, association du feuillage très intéressante avec des Hostas et des fougères.  ATTENTION ! Toutes les hellébores sont toxiques, leurs feuilles et leurs fleurs contiennent deux alcaloïdes qui sont de violents poisons. A obtenu en 2009, le trophée Saint-Jean de Beauregard, catégorie plantes vivaces.